Congo

Je voulais voir Schweitzer. Alors avec un copain, nous avons remonté la rivière en pirogue dans un décor extraordinaire, et puis nous sommes arrivé à la mission. Une infirmière suisse nous faisait visiter les lieux. Je me souviendrais toute ma vie du moment où nous sommes entrés dans la pharmacie. Là, dans un coin, un vieil homme massif était en train d’écrire. Sa présence laissait planer un calme absolu à tel point qu’un chat dormait sur son bras pendant qu’il rédigeait. Au bout d’un moment, il s’est levé. Il s’est adressé à moi en me donnant un surnom : le viking ! C’était le nom que me donnaient mes camarades en faculté. J’étais stupéfait, très impressionné.

C’est mon ami Che Guevara qui a pris la photo…
…Il souhaitait exporter la Révolution en Afrique.
Le dispensaire du docteur Schweitzer à Lambaréné.
Le docteur Schweitzer
Mon infirmière d’alors.